AVERTISSEMENT : "Le fait d'aborder des avions de chasse de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale ne signifie en rien que je cautionne ou fasse l'apologie du régime allemand de cette période, bien au contraire." aek

31 mars 2020

A LA LOUPE N°25 [ Décalcomanies BULLSEYE MODEL AVIATION 48-010 Yoxford Boys #2]

Bullseye Model Aviation est une marque américaine de décalcomanies qui est apparue en 2014. C'est en fait un nouveau départ de l'ancienne marque de décalcomanies Afterburner Decals qui a cessé son activité fin 2012. Elle est orientée "jets" avec les huit premières planches consacrées aux F-15, F-16, F/A-18. Ne proposant pas de site web dédié, ses produits sont vendus exclusivement par la boutique en ligne Sprue Brothers Models LLC (voir ici). Si je parle aujourd'hui de cette marque, c'est qu'elle a eu la très bonne idée de sortir de son domaine de spécialisation et de proposer en 2019 à l'échelle 1/48ème quatre planches de décalcomanies dédiées à des N.A. P-51D Mustang affectés au 357th FG de la 8th AF baptisé "Yoxford Boys" (références BMA 48-009, BMA 48-010, BMA 48-011 et BMA 48-012). Par rapport aux décorations proposées et un de mes futurs projets de montage, j'ai fait l'acquisition de la référence BMA 48-010 que je vous présente aujourd'hui.
Chaque planche est proposée au prix de 14,99 USD (soit environ 13,60 EUR). Pour ma commande d'une planche, les frais d'expédition pour la France se sont élevés à 5,94 USD (soit environ 5,40 EUR).
------------
CONTENU DE LA REFERENCE BMA 48-010
Le produit est présenté dans une pochette en plastique transparent de format 29 cm x 15,5 cm avec une fermeture à zipCette pochette contient deux planches de décalcomanies et des feuilles d'informations/instructions très complètes.
☀ Les décalcomanies (voir PHOTO 1)
Elles sont disposées sur une planche principale de format 20,7 cm x 13 cm qui propose l'ensemble des marquages et une plus petite de format 9,3 cm x 9,3 cm qui offre deux jeux de cocardes (fond blanc ou grisé). Pour chacune d'elles, une fine feuille vient assurer leur protection. L'impression de grande qualité a été confiée à la société italienne Cartograf (une référence en la matière).
Remarque : les petits marquages (stencils) ne sont pas fournis, mais peuvent être récupérés sur les planches de décalcomanies de la superbe maquette Eduard du P-51D Mustang ou encore sur une planche de la marque de décalcomanies Fündekals (voir ici). 
PHOTO 1 - Les planches de décalcomanies de la référence BMA 48-010
© 2019 Bullseye Model Aviation
☀ Les feuilles d'informations/instructions
Quatre feuille recto/verso au format 21,6 cm x 28 cm pliées en deux (pour tenir dans la pochette) proposent des profils en couleur, des informations sur les appareils sélectionnés et sur le 357th FG (bref historique et camouflage) et des instructions sur les bandes d'identification.
Remarque : le 357th FG était constitué de  trois escadrons identifiables par un code : G4 pour le 362nd FS, B6 pour le 363rd FS et C5 pour le 364th FS. A partir de novembre 1944, une couleur a été appliquée sur la gouverne de direction des P-51D mustang du Groupe : blanche (mais jamais appliquée) pour le 362nd FS, rouge pour le 363rd FS et jaune pour le 364th FS.
Feuille 1 recto
Présentation générale des profils des P-51D Mustang sélectionnés (seulement 7 alors que 9 ont été retenus ?) et informations sur les 9 appareils retenus.
Feuille 1 verso
Profils gauche et droit de deux appareils (P-51D-5 44-13408 364th FS et P-51D-5 44-13558 362nd FS de début de production sans nageoire dorsale) au camouflage vert foncé/"métal naturel" (voir PHOTO 2).
Feuille 2 recto
Profils gauche et droit de deux appareils (P-51D-5 44-13334 362nd FS et P-51D-5 44-13548 364th FS de début de production sans nageoire dorsale) au camouflage vert foncé/"métal naturel" pour le premier et vert foncé/gris mer moyen pour le second (voir PHOTO 2).
PHOTO 2 - Profils en couleur n°1-2-3-4 de P-51D Mustang du 357th FG BMA 48-010
© 2019 Bullseye Model Aviation
Feuille 2 verso
Profils gauche et droit de deux appareils (P-51D-10 44-14896 362nd FS et P-51D-5 44-13334 362nd FS avec nageoire dorsale) au camouflage vert foncé/gris mer moyen (voir PHOTO 3).
Feuille 3 recto
Profils gauche et droit de deux appareils (P-51D-5 44-13318 364th FS et P-51D-5 44-13887 363rd FS -- avec nageoire dorsale) au camouflage vert foncé/gris mer moyen (voir PHOTO 3).
-- Concernant cet appareil, trois photos en noir et blanc sont présentées dans la référence 1 et une en noir et blanc dans la référence 5 (citées en fin d'article). De plus, une vidéo d'époque (voir ici) le montre en couleur. Comme on peut le voir sur une des photos, ce Mustang était équipé sur le dessus de la verrière d'un rétroviseur de type P-38 Lightning (voir article ici) et non pas de type Spitfire comme indiqué sur le profil.  
PHOTO 3 - Profils en couleur n°5-6-7-8 de P-51D Mustang du 357th FG BMA 48-010
© 2019 Bullseye Model Aviation 
Feuille 3 verso
Profil gauche et droit d'un P-51D-5 44-13735 362nd FS sans nageoire dorsale au camouflage vert foncé/gris mer moyen et une vue de dessus/dessous pour montrer l'emplacement des bandes d'identification sur le Mustang (voir PHOTO 4).
Feuille 4 recto
Informations notamment sur les couleurs de la casserole d'hélice et les dimensions des bandes d'identification (voir PHOTO 4).
PHOTO 4 - Profil en couleur n°9 d'un P-51D Mustang du 357th FG et infos diverses BMA 48-010
© 2019 Bullseye Model Aviation
Feuille 4 verso
Historique synthétisé du 357th FG et informations sur le camouflage -- du P-51D Mustang au sein du 357th FG.
-- Comme indiqué, les couleurs de camouflage (vert/gris) appliquées en escadron sur le P-51D Mustang au sein du 357th FG continuent à faire débat. Il y a trois principales "écoles de pensée" : couleurs de la RAF (Dark Green/Medium Sea Grey), couleurs de l'USAAF (Olive Drab/Neutral Grey) et utilisation des couleurs RAF et USAAFLibre au maquettiste de se faire sa propre opinion en fonction des photos et publications qui sont disponibles. En la matière, des informations utiles peuvent être trouvées notamment dans les références 1 et 2 citées en fin de cet article.
------
BILAN
Ce n'est pas la première fois qu'une marque de décalcomanies s'intéresse à des P-51D Mustang du 357th FG. Ainsi la marque américaine Eagle Strike (qui a cessé son activité) proposait au début des années 2000 une série de planches dédiées à des P-51D Mustang (mais également P-51B) de ce Groupe. En 2007, faisant suite à la publication d'un superbe ouvrage consacré au 357th FG (voir référence 1), la marque américaine EagleCals de Eagle Editions Ltd. a proposé trois planches de décalcomanies traitant chacune de trois P-51D Mustang (en finition "métal naturel" ou camouflage vert/gris). Ces dernières sont toujours disponibles au catalogue de la marque (voir revue ici).
En revanche, je pense que c'est la première fois que des P-51D Mustang du 357th FG camouflés (gris/vert) ou semi-camouflés (vert/"métal naturel") sont proposés en aussi grand nombre dans une seule planche de décalcomanies (9 décorations avec cette référence BMA 48-010). Avec les quatre planches disponibles, on arrive au nombre remarquable de 33 possibilités de décorations. La qualité d'impression des décalcomanies est superbe et les décorations choisies sont variées et pour certaines n'ont jamais été proposées auparavant. Le travail est remarquable, je regrette simplement que les sources de référence qui ont permis de réaliser les décorations proposées ne soient pas indiquées!
Les plus
. Une qualité d'impression optimale (finesse et précision)
. 9 décorations proposées

. Les grands profils gauche et droit de chaque appareil sélectionné
. Le très bon rapport qualité/prix
Le moins
. L'absence de sources de référence indiquées qui ont été utilisées pour la réalisation des décorations des 9 appareils retenus.
Une très bonne planche de décalcomanies hautement recommandée
★★★★☆
------------
Références
1 To war with the yoxford boys - The Complete Story of the 357th Fighter Group, Merle C. Olmsted with C.E. "Bud" Anderson, Eagle Editions Ltd. 2004
2 357th Fighter Group, James Roeder, Squadron/Signal Publications, Inc. 2000
3 Mustang Aces of the 357th Fighter Group, Chris Bucholtz, Osprey Publishing Limited 2010
4 Aces of the Eighth Gene B. Stafford and William N. Hess, Squadron/Signal Publications, Inc. 1973
5 Site web www.cebudanderson.com/357fg.htm
6 Site web www.americanairmuseum.com
------------

12 mars 2020

A SAVOIR N°4 [Un rétroviseur de P-38 Lightning pour des P-51D Mustang]

Introduction générale
Avec la version D de son P-51 Mustang, le constructeur d'aéronautique militaire américain North American Aviation a apporté toute une série de modifications par rapport à la version précédente équipée du moteur Merlin (P-51B/C). Le N.A. P-51D Mustang est devenu le résultat final de tous les développements et améliorations dans la conception de base de cet avion.
Le changement le plus important, ayant nécessité une modification du fuselage, a été la mise en place d'une verrière bulle coulissante. Cette dernière offrait au pilote une vision panoramique dégagée à 360 degré. Le constructeur répondait ainsi notamment aux sollicitations des pilotes de P-51B/C Mustang pour une meilleur visibilité. Concernant cette verrière (produite dans les usine d'Inglewood et de Dallas), il convient de souligner que des évolutions sont intervenues tout au long de sa production avec le but de réduire les distorsions optiques pour optimiser la visibilité.
Les P-51D Mustang sortant des usines et livrés aux groupes de chasse étaient dépourvus de rétroviseur que ce soit sur le pare-brise ou la verrière. Au sein des escadrons de chasse, des pilotes ayant connu d'autres avions équipés de rétroviseur (Spitfire, P-47D Thunderbolt "razorback" ou encore P-38 Lightning) ont sollicité le personnel au sol en charge de leur appareil pour l'installation d'un ou deux rétroviseurs additionnels afin d' optimiser la vision arrière de leur P-51D Mustang.

L'installation de rétroviseurs
☀ Le type Spitfire anglais
Dans les groupes de chasse de la 8th et 9th AF, l'ajout de rétroviseurs circulaires de type Spitfire était l'installation préférée pour les P-51D Mustang. Il est envisageable de penser que cela pouvait être lié au fait que les escadrons de chasse américains étaient basés sur le sol anglais rendant le rétroviseur britannique plus facilement et rapidement disponible. Les configurations retenues dans les escadrons de chasse ont été très variées et certains pilotes ont fait même installer non pas un mais deux rétroviseurs (voir PHOTO 1A).
On peut également évoquer une installation de deux types différents de rétroviseurs rencontré sur un P-51D-5-NA Mustang du 20th FG. Il s'agit de l'appareil 44-13761 MC-O (qui deviendra MC-I), "Happy Jack's Go Buggy" affecté au Cpt. Jack M. Ilfrey du 79th FS. Une photo de cet avion montre bien l'installation d'un rétroviseur circulaire type Spitfire sur le centre du montant supérieur de la verrière bulle coulissante et un autre juste derrière d'un aspect différent sur le dessus de celle-ci (voir PHOTO 1B). Ce dernier est du type P-38 Lightning.
Remarque : une autre photo en noir et blanc de l'appareil devenu MC-I avec le nouveau marquage de nez "touches de piano blanches et noires" (apparu en novembre 1944), prise sous un autre angle et avec la verrière ouverte, montre bien et confirme la disposition des deux types de rétroviseurs.
PHOTO 1 (A et B) - Les principales installations de rétroviseurs et un cas particulier
© 2020 AVIONS EN KITS
 Le type P-38 Lightning américain
Un autre type de rétroviseur a également été utilisé pour des P-51D Mustang : celui du P-38 Lightning (voir PHOTO 2). Ce bimoteur de Lockheed était équipé en usine d'un rétroviseur de forme rectangulaire enfermé dans un petit carénage bulle en plexiglas transparent (des photos d'un modèle d'époque de ce carénage sont visibles ici). Il était situé sur la partie avant de la verrière supérieure qui était articulée à l'arrière. Cette verrière à ouverture arrière a été introduite sur la version F du P-38 Lightning, remplaçant la verrière à ouverture latérale équipant les variantes antérieures.
Remarque : la verrière de tous les Lockheed P-38 Lightning monoplaces se composait d'un pare-brise, de deux vitres latérales qui descendaient/montaient comme les vitres d’une voiture, d'une partie supérieure articulée et d'une partie arrière en deux parties qui recouvrait le compartiment radio.
PHOTO 2 - Le rétroviseur du P-38 Lightning
© 2020 AVIONS EN KITS
Sur la verrière bulle coulissante du N.A. P-51D Mustang (voir PHOTO 3), il était installé sur l'avant de celle-ci par 3 points de fixation et assurait ainsi au pilote une visibilité directe de l'arrière de son avion.
PHOTO 3 - Le rétroviseur type P-38 Lightning sur le P-51D Mustang
© 2020 AVIONS EN KITS
On pourrait penser que les groupes de chasse de la 8th AF qui ont été équipés avant leur P-51D Mustang du P-38 Lightning (20th FG, 55th FG, 364th FG et 479th FG), auraient pu privilégier le montage du rétroviseur de celui-ci en cas de stock approprié sur sollicitation de certains de leurs pilotes. Ce n'est pas le cas et si on se réfère aux photos disponibles, elles montrent que même les autres groupes ont installé sur certains P-51D Mustang un rétroviseur type P-38 Lightning (tels notamment les 352nd FG, 353rd FG, 357th FG, 359th FG). Les photos de N.A. P-51D Mustang avec un rétroviseur type P-38 Lightning sont beaucoup moins nombreuses que celles avec un type Spitfire et les vues rapprochées peu fréquentes. J'ai pu tout de même, au cours de mes recherches, retenir 4 exemples significatifs (voir PHOTO 4) de 4 groupes de chasse différents (20th FG, 353rd FG, 357th FG et 359th FG).
PHOTO 4 - Exemples illustratifs de montages de rétroviseur type P-38 Lightning
© 2020 AVIONS EN KITS
Le coin du maquettiste
Pour conclure cette analyse, je vous propose de faire le tour de quatre marques pour voir lesquelles proposent dans leur maquette de N.A. P-51 D Mustang à l'échelle 1/48ème un rétroviseur de type P-38 Lightning (une très petite pièce à cette échelle).
1. EDUARD : non
(dommage, car c'est selon moi la meilleure maquette à cette échelle du P-51D Mustang dont je publierai prochainement une revue complète)
2. AIRFIX : non
3. MENG : oui que l'on trouve dans la boîte de la référence LS-006
(petite pièce transparente du carénage/rétroviseur F2)
4. TAMIYA : oui que l'on trouve dans les boîtes des références 89732 et 61040
(petite pièce transparente du carénage/rétroviseur D6)
Remarque : MENG propose seulement de coller sa pièce transparente carénage/rétroviseur alors que TAMIYA indique de peindre l'intérieur de couleur aluminium pour représenter le miroir du rétroviseur. En réalité, le cadre du rétroviseur autour du miroir était noir. Dans sa récente et très réussie maquette du Lockheed P-38 F/G Lightning référence 61120, TAMIYA propose une très petite décalcomanie argent réfléchissant (n°118) pour simuler le miroir du rétroviseur, ce qui est à mon sens une meilleure solution que de la peinture qui reste délicate à passer sur une si petite pièce. Dans son magnifique Mustang P-51D à l'échelle 1/32ème, la marque japonaise propose un miroir transparent dont il faut peindre l'arrière en noir et à mettre en place dans le carénage transparent : la meilleure solution mais que seule permet l'échelle 1/32ème.
------------
Références
- AN 01-57-4A, Parts Catalog for Airplane Models P-38H, P-38J, P-38L and F-5B, 10 august 1945
- Lockheed Aircraft Corporation, Drawing 195070 Fairing Assem-Rear view mirror, P-38E, 5/22/1942
- Walk Around n°30, P-38 Lightning, Larry Davis, Squadron/Signal Publications Inc. 2003
- Detail & Scale n°38, P-38J through P-38M, Bert Kinzey, Detail & Scale Inc. 1998
- Aero Detail n°13, North American P-51D Mustang, Dai Nippon Kaiga Co. Ltd. 1995
- 20th Fighter Group, Ron MacKay, Squadron/Signal Publications Inc. 1995
- Walk Around n°7 P-51D, Larry Davis, Squadron/Signal Publications Inc. 1996
- Site Web American Air Museum in Britain (americanairmuseum.com)
- Site Web Little Friends (littlefriends.co.uk)
------------

8 mars 2020

DIORAMA AVION N°1 [Palmier commun de REALITY IN SCALE #PLM05]

Pour inaugurer la nouvelle rubrique "DIORAMA AVION" (voir ici), je vous propose une analyse complète d'un accessoire de la marque hollandaise REALITY IN SCALE.
A l'occasion d'une recherche sur le Web de palmiers "réalistes" pour agrémenter un support de présentation pour un F4U-1A Corsair à l'échelle 1/48ème sur une île du pacifique (voir PHOTO 6B), mon attention a été attirée par les produits proposées par cette société. J'ai donc passé une commande de deux exemplaires de la référence PLM05 qui propose un kit d'un palmier commun (Jungle - Pacifique - Désert - Europe du Sud) pour une échelle 1/72 à 1/35.
------------
LE CONTENU DU KIT
☀ Le produit est présenté dans une pochette transparente avec fermeture à zip d'un format 12 cm x 20 cm. Un morceau de carton rigide à l'intérieur évite les pliures intempestives. Une petite feuille d'instructions (en anglais) recto-verso (voir PHOTO 1), au format A5 plié en deux, donne les principales indications pour préparer, assembler et peindre le palmier proposé (modèle commun).
PHOTO 1 - Feuille d'instructions REALITY IN SCALE référence PLM05
© REALITY IN SCALE
Remarque : avant d'aborder les éléments constitutifs du kit, il est important de bien appréhender la terminologie qui gravite autour d'un palmier. Ne connaissant rien en la matière, je me suis documenté et je vous propose une petite synthèse sur l'essentiel à connaître.
Un palmier est constitué d'une tige robuste appelée stipe. En effet, le palmier n’est pas tout à fait un arbre, mais un monocotylédone (comme s’il s’agissait d’une herbe géante). Ainsi, le stipe est au palmier ce que le tronc est à l’arbre. Le stipe n’a pas d’écorce et les motifs que l’on voit sont les cicatrices laissées par les palmes : ce sont les feuilles qui lorsqu'elles prennent la forme d'un plume (comme dans le cas du palmier du kit étudié ici) sont qualifiées de feuilles pennées. Une palme (feuille pennée dans notre cas) est constituée de trois éléments : un rachis, un pétiole et des folioles (voir dessin explicatif PHOTO 3B). Un palmier pousse verticalement et les palmes naissent au sommet du stipe et leur ensemble forme la couronne.
☀ Le kit est constitué (voir PHOTO 2) de 4 éléments chacun protégé dans une pochette plastique transparente à zip.
1. Deux pièces en résine beige rosé qui sont destinées à représenter le stipe et sa couronne.
2. Des feuilles en polyuréthane vert très fines (80 microns) proposant en deux tailles (6 grandes et 12 petites) les palmes (feuilles pennées) prédécoupées du palmier.
3. Une douzaine de morceaux de fil de fer galvanisé vert de diamètre 0,5 mm et d'une longueur de 17,7 cm qui vont servir à réaliser le rachis et pétiole de chaque palme.
4. Une pochette de produit de dispersion marron (poudre et brindilles) pour représenter les débris rencontrés entre les palmes au niveau de la couronne.
PHOTO 2 - Le contenu de la référence PLM05

© 2020 AVIONS EN KITS
Remarque : j'ai passé commande de la référence en deux exemplaires et j'ai tout reçu dans la même pochette avec 2 stipes, 2 couronnes, 24 morceaux de fil de fer, 36 feuilles (12 grandes et 24 petites) et 1 pochette de produit de dispersion. Pour la réalisation des deux palmiers, je n'ai pas utilisé tous les morceaux de fil de fer et tout le contenu du sachet du produit de dispersion, en nombre donc plus que suffisant. En revanche, pour optimiser le réalisme, j'aurais aimé avoir 4 petites feuilles supplémentaires (soit 2 de plus par palmier) ou 2 grandes feuilles supplémentaires (soit 1 de plus par palmier).

Le kit, proposé au prix catalogue de 17,50 EUR, est disponible directement auprès du fabricant sur son site Web (voir ici). Les frais d'expédition pour la France avec ma commande de deux exemplaires de la référence PLM05 se sont élevés à 7,50 EUR.
------------
LA PRÉPARATION DES PIÈCES
☀ Elle concerne tout d'abord les feuilles pennées qui doivent être délicatement et soigneusement détachées de leur support en polyuréthane. Puis sur chacune, il faudra coller un morceau de fil de fer préalablement coupé à 1 cm de plus environ que la taille de la feuille (voir PHOTO 3B).
Remarque : J'ai découpé tous les petits morceaux de fil de fer à l'avance et pour le collage j'ai choisi de mettre directement sur la bande centrale de la feuille de la colle (Loctite Super Glue-3 Power Flex en gel) par petits points avec la pointe d'un cure-dent.
PHOTO 3 - La préparation des feuilles pennées de la référence PLM05
© 2020 AVIONS EN KITS
☀ Pour le stipe, il faut couper le supplément de résine du dessous de la couronne et coller celle-ci sur le stipe préalablement mis en forme (voir PHOTO 4A).
Remarque : après une recherche de photos de palmiers des îles du pacifique sur le Web, j'ai pu constater que ces palmiers n'étaient pas systématiquement bien droits. Certains notamment pouvaient être inclinés à la base, pousser droit et même être inclinés de nouveaux sur leur partie supérieure. C'est pour cela que j'ai mis en forme le stipe de mes deux palmiers en les trempant dans de l'eau bouillante mise dans un petit récipient en verre pour doucement donner la forme souhaitée (voir PHOTO 4A). La résine employée se prête très bien à cette démarche. Ensuite, j'ai percé le stipe à son extrémité supérieur ainsi que la partie inférieure de la couronne, j'ai inséré un petit bout de tube métallique et j'ai collé le tout à la Super Glue. Cela a permis de solidifier l'ensemble. Si comme moi vous allez installer votre palmier sur une partie en polystyrène (voir PHOTO 6B), j'ai également percé sa base et j'ai collé un morceau de pic à brochette en bois pointu pour assurer une bonne stabilité du stipe (c'est également pratique pour le tenir lors de la phase de peinture).
PHOTO 4 - Choix des couleurs pour le stipe et les palmes préparés référence PLM05
© 2020 AVIONS EN KITS
------------
LA PEINTURE ET LA FINITION
Avant de passer à la phase de peinture, j'ai de nouveaux fait une recherche sur le Web de photos de palmiers des îles du pacifique pour bien appréhender les couleurs du stipe et des feuilles pennées qui peuvent être jeunes, vivaces, séchées partiellement ou totalement, etc. J'ai ainsi pu définir 1 couleur pour le stipe et 6 pour les feuilles pennées (voir PHOTO 4B).
Pour la peinture, alors que j'avais l'intention au départ d'utiliser mon aérographe, j'ai opté au final pour une application au pinceau avec 2 couches d'une couleur de base. Puis pour le stipe, j'ai appliqué un lavis sombre pour faire ressortir les détails (voir PHOTO 4A). Pour les feuilles peinées, j'ai ensuite effectué un brossage à sec avec diverses couleurs parmi celles retenues pour obtenir le résultat souhaité (feuilles jeunes, vivaces, légèrement sèches sur les extrémités, complètement sèches... pour optimiser le réalisme (voir PHOTO 5A). Le brossage à sec m'a permis une meilleure maîtrise des effets de patine, altération, vieillissement... Tous les éléments du palmier stipe et feuilles pennées ont reçu une couche de vernis ultra matLe travail de peinture a été de longue haleine puisqu'il a été réalisé feuille par feuille (36 en tout).
☀ La phase d'assemblage/finition (par palmier) a consisté à percer au pourtour supérieur de la couronne 12 trous et au dessus 6 trous pour fixer à la Super Glue les bouts des fils de fer qui représentent le pétiole de chaque palme (feuille pennée). Pour accentuer le réalisme, un peu de produits dispersant marron (restituant les débris rencontrés entre les pétioles des palmes et bien visible sur des photos) est collé avec de la colle blanche sur la partie supérieure du stipe (voir macro PHOTOS 5B).
PHOTO 5 - La finalisation des deux palmiers référence PLM05
© 2020 AVIONS EN KITS
PHOTO 6 - La destination future des deux palmiers finalisés
© 2020 AVIONS EN KITS
Mes deux palmiers finalisés mesurent respectivement 21 cm et 22 cm (de la base du stipe à la pointe de la plus haute feuille pennée). A l'échelle 1/48ème, ils correspondent à une hauteur réelle de 10,08 m et 10,56 m. Si je rajoute les 4,7 cm de ma base en polystyrène (voir PHOTO 6B), j'obtiens respectivement 12,34 m et 12,82 m *. Cela convient donc très bien pour mon futur diorama qui accueillera un avion de chasse :  F4U-1A Corsair.
* Ces mesures ont été obtenues par le biais d'un site Web très utile pour les conversions d'échelles que je vous recommande (voir ici).
------------
LE BILAN
Le prix pour un palmier référence PLM05 peut paraître élevé, mais la qualité des pièces proposées dans le kit le justifie. La préparation et mise en peinture des petites feuilles pennées est un peu fastidieuse et demande de la patience. Les folioles au bas de celle-ci sont vraiment très fines et petites (donc gage de réalisme) et doivent être détachées avec soin. La représentation du stipe et de sa couronne est très réaliste, de même que celle des feuilles pennées. Le kit est donné pour une échelle 1/72 à 1/35. Pour un Corsair à l'échelle 1/32ème présenté sur un diorama, je ne pense pas que ce kit soit adapté. Au final, j'ai été emballé par ce produit qui permet d'obtenir un résultat très réaliste. J'aurais juste aimé avoir quelques feuilles supplémentaires pour étoffer la couronne de mes palmiers!

Très bon produit hautement recommandé
★★★★☆

1 mars 2020

A LA LOUPE N°24 [Transferts humides HGW #248902 F4U-1A Corsair]

La marque tchèque HGW Models s'est spécialisée notamment dans les transferts humides et propose en la matière toutes une série de références à l'échelle 1/48ème (voir ici). Je ne reviendrai pas sur les avantages de ce type de produit plusieurs fois abordé sur ce blog (voir iciici et ici).
Remarque : si vous voulez plus d’informations sur l'utilisation des transferts humides, la marque propose sur sa boutique en ligne des explications très claires (voir ici) que l'on retrouvent également dans les pochettes des références proposées.
------------
Concernant le F4U-1 Corsair à l'échelle 1/48ème, pas moins de 7 pochettes de transferts humides sont disponibles. On trouve tout d'abord 3 références : #248901 - F4U-1 Birdcage (11 décorations), #248902 - F4U-1A Corsair VF-17 "Jolly Rogers" Part 1 (8 décorations) et #248903 - F4U-1A Corsair VF-17 "Jolly Rogers" Part 2 (9 décorations).
Ces trois références ne contiennent pas les petits marquages (stencils) qui sont proposés dans une autre référence spécifique #248023 F4U Corsair Stencils 1/48. Cela devrait convenir notamment aux maquettistes qui ne recherchent que ceux-ci. Pour les autres qui recherchent des décorations avec les petits marquages, HGW Models a prévu 3 autres références qui reprennent les trois premières citées en incluant les stencils : #244901, #244902 et #244903.
------------
PRESENTATION DE LA REFERENCE #248902
On trouve dans la pochette au format A5, une planche de transferts humides (voir PHOTO 1) de dimension 9 cm x 19 cm protégée par un film papier qu'il convient d'enlever délicatement. 6 cocardes sont proposées, ainsi que des chiffres, victoires et insignes pour 8 décorations de F4U-1A Corsair du célèbre escadron de chasse VF-17 de la marine américaine opérant dans le Pacifique .
L'impression est de grande qualité : fine et précise. Les couleurs des cocardes sont justement appréhendées avec les pourtours complets ANA 607 N-S Sea Blue et parfois partiels en ANA 608 Intermediate Blue conformément aux dernières découvertes en la matière ★★.
Mon seul bémol est que la restitution des deux couleurs est un peu trop bleutée pour l' ANA 607 et un peu trop violacée pour l'ANA 608.
Remarque : je regrette que seule deux cocardes pour les ailes (dessus et dessous) soient fournies ne permettant ainsi de réaliser qu'une seule décoration sur les 8 proposées.
L'escadron de chasse VF-17 de la marine américaine a été créé le 1 janvier 1943 à la base de Norfolk en Virginie avec comme premier commandant, le capitaine de corvette John T. Blackburn. Ce dernier a voulu motiver ses pilotes avec un insigne d'escadron digne de la désignation Corsair des F4U-1A utilisés. Il a ainsi choisi le crâne et les os croisés (drapeau de pirate) et le nom "Jolly Rogers". L'insigne retenu, conçu par Harry Hollmeyer, a été peint sur le côté droit et gauche du capot moteur des F4U-1A Corsair attribués.
★★ Dans le livret d'instructions au format PDF de sa première planche de décalcomanies sur le Corsair sortie en 2004, disponible en ligne sur son site (voir ici), la marque Fündekals propose un article très intéressant en page 8 sur une nouvelle recherche concernant la couleur des cocardes du Corsair dans les îles Salomon en 1943-1944. Je vous en recommande vivement la lecture.
PHOTO 1 - Les 8 décorations sélectionnées et la planche de transferts humides
© 2019 HGW models
Une petite feuille au format A5 explique les différentes étapes d'une bonne utilisation des transferts humides. 4 feuilles au format A4 pliées en quatre proposent des dessins en couleur quatre vues (profil gauche, profil droit, dessus et dessous) avec le camouflage trois tons (mis en place en janvier 1943) et le placement des petits marquages sur la dérive et la gouverne de direction.
 La feuille 1 (voir PHOTO 2) présente l'appareil "1 blanc" attribué au Lt. John T. Blackburn Commandant de l'escadron (11 avions japonais détruits, 5 probables et 3 endommagés) et celui attribué à l'Ens. Frederick J. Streig "3 blanc" (5 avions japonais détruits et 2 endommagés).
PHOTO 2 - Feuille 1 HGW Models #248902
© 2019 HGW Models

La feuille 2 (voir PHOTO 3) présente l'appareil "5 blanc" attribué au Lt. (jg) Thomas Killefer (4,5 avions japonais détruits) et celui "22 blanc" attribué au Lt. (jg) Daniel G. Cunningham (attention selon la source de référence évoquée en fin de cet article 🕮, le "22 blanc" serait l'appareil attribué à l'Ens. John M. Smith titulaire de 3 avions japonais détruits, 3 probables et 1 endommagé + 7 avions japonais détruits avec l'escadron VF-84).

PHOTO 3 - Feuille 2 HGW Models #248902
© 2019 HGW Models
 La feuille 3 (voir PHOTO 4) présente l'appareil "29 blanc" attribué au Lt.(jg) Ira C. Kepford (le pilote sur Corsair le plus performant de la marine américaine avec 16 avions japonais détruits, 1 probable et 1 endommagé) et celui "34 blanc" attribué au Lt. (jg) Doris C. Freeman (2 avions japonais détruits et 2 probables + 7 autres détruits avec l'escadron VF-84).
PHOTO 4 - Feuille 3 HGW Models #248902
© 2019 HGW Models
 La feuille 4 (PHOTO 5) présente l'appareil "7 blanc" attribué au Lt. (jg) Ira C. Kepford et celui "17 blanc" attribué au Lt. Commander Roger R. Hedrick (9 avions japonais détruits + 3 autres avec l'escadron VF-84).
PHOTO 5 - Feuille 4 HGW Models #248902
© 2019 HGW Models
Légende : Lt. (jg) signifie Lieutenant (junior grade)
BILAN
Une très bonne référence de transferts humides qui traite de l'escadron de chasse VF-17 de la marine américaine aux 154,5 victoires confirmées sur l'aviation japonaise. Les 8 décorations proposées sont toutes intéressantes mais la planche de transferts humides aurait mérité l'ajout de cocardes d'ailes supplémentaires pour la décoration de plus d'une seule maquette.
Cette référence au prix catalogue de 12,01 EUR est disponible directement sur le site web de la marque en cliquant sur le logo lien dans la colonne de droite du blog.
★★★★☆

Mes remerciements à Martin Bobek de la société HGW Models pour m'avoir aimablement fourni un exemplaire de cette référence de transferts humides
------------
Une source recommandée pour en savoir un peu plus sur l'escadron de chasse VF-17 de la marine américaine :
🕮 Osprey Aircraft of the Aces n°8, Corsair Aces of World War 2, Mark Styling, Osprey Publishing 1995
© 1995 Osprey Publishing
------------