AVERTISSEMENT : "Le fait d'aborder des avions de chasse de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale ne signifie en rien que je cautionne ou fasse l'apologie du régime allemand de cette période, bien au contraire." aek

14 janvier 2014

TEST PRODUIT N°1 [Mélanges peinture Revell Aqua Color]

Dans cet article, je vous présente le cadre de préparation de mes différents mélanges de peinture Revell Aqua Color. Des articles suivants traiteront successivement des mélanges pour les couleurs USAAF & USN, les couleurs LUFTWAFFE, les couleurs IJNAF et enfin les couleurs IJAAF.
------------
Le choix de réaliser des mélanges
L'idée de départ est d'avoir à disposition une base de couleurs "réalistes" (pour les trois aviations et les dix appareils objets de ce blog) qui pourra être reproduite facilement et rapidement par la suite.
----------
Le choix des acryliques
Après avoir testé en 2013 un ensemble de peintures acryliques du marché, mon choix s'est définitivement arrêté sur la gamme proposée par Revell. Je considère ces peintures globalement très bien adaptées à un usage au pinceau (couverture, tension, consistance, séchage) et au brossage à sec. Deux fines couches sont idéales avec un temps d'attente entre les deux d'une heure au maximum (moins si usage d'un sèche cheveux) et une dureté définitive obtenue au bout d'environ trois heures (selon température ambiante). J'ai opté principalement pour les couleurs mates, satinées et métallisées. Les brillantes couvrent moins bien et ont un fini moins satisfaisant. De toutes les façons, un vernis brillant ou une couche de Klir est passé avant la pose des décals.
Certaines couleurs (blanc, rouge, jaune) ne couvrent pas facilement au pinceau, mais cela est propre à toutes les marques. Pour les couleurs jaune et rouge, je passe toujours une fine sous-couche de blanc.
La gamme (que je souhaiterais un peu plus étendue) est constituée de :
+ 14 couleurs brillantes (dont un vernis)
+   3 couleurs transparentes
+ 20 couleurs satinées
+   7 couleurs métallisées
+ 44 couleurs mates (dont un vernis)
Pour la consulter ici
------------
Les plus :
+ Très bonne couverture et tension au pinceau
+ Dilution à l'eau (déminéralisée c'est mieux)
+ Pas d'odeur désagréable
+ Bonne adaptation au brossage à sec
+ Des équivalences RAL (très utiles pour les teintes de la Luftwaffe)
Les moins :
+ Gamme pas assez étendue
+ Un bouchon pouvant faire office de récipient qui au final n'est pas judicieux (peinture séchant ne favorisant pas à la longue une bonne étanchéité du pot et des morceaux de peinture séchée peuvent tomber dans le pot lors ouverture/fermeture)
------------
Le matériel utilisé
Il est résumé avec la photo ci-dessous et ses détails :
Détails :
1. Piques en bois pour brochettes (coupés à 7 cm) pour bien mélanger la peinture
    (pratiques, pas chers, jetables)
2. Liquide vaisselle dans un flacon goutte à goutte pour améliorer la tension de la peinture 
3. Eau déminéralisée si l'eau du robinet est trop calcaire (pas chère)
4. Pipettes de marque Mr Hobby réf.GT42 pour bien doser la peinture goutte par goutte
    (pratiques, efficaces, peu chères)
5. Mouchoirs en papiers (pas chers, pratiques, jetables)
6. Récipients en verre de récupération pour laver pinceau et pipettes
    (faciles à nettoyer, réutilisables)
7. Pots ronds en verre 10 ml de marque Tamiya réf.81044
    (réutilisables, fermeture efficace, bonne étanchéité)
8. Pots Revell Aqua Color 18 ml
9. Couvercle pot Revell Aqua Color avec son réceptacle à peinture
10. Pinceau plat de bonne qualité
11. Morceaux de plaque plastique (type Evergreen) de 0,4 mm d'épaisseur (longueur 4 cm et largeur 1 cm)
      pour réaliser des échantillons de couleurs (pratiques, bonne accroche avec léger ponçage de la surface)
------------
La réalisation et l'optimisation
Chaque pot neuf est bien mélangé, puis dilué si besoin avec de l'eau déminéralisée pour obtenir une consistance adaptée au pinceau et à la pipette. Une goutte de liquide vaisselle est ajoutée systématiquement (une vieille habitude qui a fait ses preuves). Au final d'un mélange si besoin (notamment avec des peintures satinées), quelques gouttes de vernis mat 36102 sont rajoutées.
J'opte pour un effet d'échelle 1/72ème pas trop appuyé ("école britannique" avec l' ajout au maximum de 15% de blanc mat 36105 ou de 7,5% maximum pour des couleurs spécifiques). Je trouve personnellement que les 36% de rajout de blanc par l' "école américaine" pour l'échelle 1/72ème éclaircissent trop les couleurs.
Ceux qui souhaiteraient ne pas opter pour un effet d'échelle, il suffit de ne pas intégrer l'ajout de blanc systématiquement indiqué dans mes mélanges (sauf pour les couleurs utilisables sans mélange).
Tous mes mélanges sont indiqués en nombre de gouttes par couleurs, mais ils peuvent être transcrits en %. Des équivalences peuvent être  trouvées avec d'autres marques de peintures, mais sans garantie d'un résultat comparable compte tenu de la disparité des teintes entre fabricants pour une même référence.
Mes mélanges ont été réalisés pour une utilisation au pinceau et pour l'aérographe, compte tenu de mon expérience passée, je suggère de recourir aux acryliques Aqueous Hobby Color véritablement idéales pour cet usage.
------------
Les sources documentaires utilisées
Elles sont constituées d'ouvrages, de publications et de sites de référence qui proposent des nuanciers/échantillons de couleurs et des photos (avions, morceaux d'épaves retrouvés, restauration de qualité...). A défaut, mon évaluation est réalisée sur une base interprétative Federal Standard 595 ou RAL. Je ne prétends aucunement détenir la vérité dans la mesure où reproduire une couleur "authentique" de la seconde guerre mondiale relève de la gageure. Mes mélanges de couleurs n'ont pour but que de constituer un outil de base "réaliste" pour faciliter un travail maquettiste. J'espère qu'il sera utile à d'autres !

1 commentaire:

  1. Jean-Claude Mermet15 janvier 2014 à 09:39

    Bonjour Bernard,

    Merci pour cette description très complète.
    Une seule remarque : personnellement, je préconise, pour les échantillons de peinture, un fond gris neutre (degré 7/20 de la gamme de gris Kodak). Ce fond gris évitera d'une part, l'éclaircissement de la peinture par réflexion de la lumière sur le support, et d'autre part, l'effet de sous-exposition dû à la fermeture plus importante de la pupille de l’œil à cause d'un fond blanc éventuellement trop important entourant l'échantillon (Défaut de la plupart des palettes incluses dans les ouvrages traitant du sujet).
    Attention ! Un fond noir provoque le phénomène inverse.
    Les échantillons doivent être assez étendus (10 x 10 cm) pour obtenir un bon rendu. Les échantillons fournis dans les livres sont généralement beaucoup trop petits. La seule exception à cette règle sont les guides de peinture de chez Monogram Publications.

    JCM

    RépondreSupprimer

****** ATTENTION ******

* TOUS LES COMMENTAIRES ETANT MODERES PAR L'AUTEUR DU BLOG, ILS N'APPARAISSENT PAS IMMEDIATEMENT.

* TOUS LES COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS, MAIS LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES.