AVERTISSEMENT : "Le fait d'aborder des avions de chasse de la Luftwaffe pendant la seconde guerre mondiale ne signifie en rien que je cautionne ou fasse l'apologie du régime allemand de cette période, bien au contraire." aek172

16 décembre 2014

SPECIAL AVION N°1 Partie II [Ki-100 - Un kit]

Ce deuxième volet "Spécial Ki-100" est consacré à  l'analyse d'un kit au 1/72ème de la marque japonaise AOSHIMA (site ici).Cette dernière est généralement moins connue dans nos contrées européennes que ses concurrents (FINE MOLDS, HASEGAWA, TAMIYA ou encore ZOUKEI-MURA spécialisée dans de formidables kits à l'échelle 1/32ème).
Depuis fin 2013 / début 2014, dans sa série "TRUE FIGHTER PLANES OF WWII", AOSHIMA propose trois boites du Kawasaki Ki-100 avec une réalisation plus que réussie (voir PHOTO 1). On trouve un Ki-100-I Ko (réf. 008096) de début de production, un Ki-100-I Otsu (réf. 008126) avec une verrière panoramique et un Ki-100 II (réf. 008706) avec turbo compresseur (pour plus de détails sur ces versions, voir Part. I ici ).
Remarque : un Kitai (avion) japonais avait un système d'identification particulier. Ainsi pour le Ki-100 , on distinguait :
Ki-100 = prototype
Ki-100-I Ko = 1ère version de production du 1er modèle
Ki-100-I Otsu = 2ème version de production du 1er modèle
Ki-100-II = prototype du 2ème modèle
PHOTO 1 - Les trois boîtes du Ki-100 de AOSHIMA
© 2013-2014 Aoshima Bunka Kyozai Co.,Ltd.
Une boîte supplémentaire est prévue pour janvier 2015 sur le site du fabricant, (rubrique nouveauté) dans la série "ACE OF LEGEND" (réf. 008140) qui devrait être un Ki-100-I Ko (selon la photo présentée d'un kit monté avec une décoration du 111ème Sentai)
------------
PRESENTATION GENERALE DU KIT
La référence choisie pour cette analyse (008126) est consacrée au Ki-100-I Otsu avec sa verrière panoramique caractéristique.
Le prix
Il est de 1800 JPY au catalogue du fabricant (soit environ 12.50 EUR). Pour me le procurer, je suis passé par une boutique japonaise sur eBay qui le proposait à environ 15.00 EUR avec des frais de port pour la France peu élevés. D'autres magasins en ligne japonais sont à même de proposer ce produit.
La boîte
Sa taille (environ 30 cm x 13 cm) est comparable à celle de son concurrent direct japonais FINE MOLDS. A l'intérieur, on retrouve la rigueur de présentation de l'Empire du soleil levant : les grappes principales soigneusement regroupées dans une pochette plastique, les pièces transparentes protégées à part ainsi que la planche de décalcomanies et une notice d'instruction suffisamment claire.
PHOTO 2 - La boîte du kit
© 2014 aek172
Les grappes
Les 51 pièces non transparentes sont regroupées sur 4 grappes en plastique gris. Elles présentent un niveau de détails et une gravure très satisfaisants. Certains pourront cependant trouver cette dernière un peu trop prononcée, comme avec les dernières productions AIRFIX. Personnellement, cela me convient.
L'intrados est en une seule pièce, ce qui sera favorable au respect du dièdre. Les puits de train sont d'une bonne profondeur et bien reproduits. Les réservoirs supplémentaires largables installés sous les ailes sont bien représentés (4 ,pièces). Les 12 sorties d'échappements (2 pièces) sont bien réalisées pour l'échelle. 
Les 13 pièces transparentes sont fines et bien reproduites. Elles sont regroupées sur 2 grappes. La verrière peut être représentée ouverte, un réel plus à cette échelle. Les kits concurrents (FINE MOLDS et RS MODELS) n'offrent pas cette possibilité très intéressante.
PHOTO 3 - Les grappes du kit
© 2014 aek172
La planche de décalcomanies
Elle est très complète. Les motifs sont bien imprimés et les couleurs présentent une bonne densité. Le film support transparent apparaît toutefois un peu épais.
Les décorations concernent exclusivement  le 5ème Sentai (Groupe) en Juin-Juillet 1945 avec quatre avions portant les numéros "33", "39", "48" et "88". Le numéro "39" illustré sur le couvercle de la boîte (voir PHOTO 2) est celui du commandant du Groupe, le Tai-i (Capitaine) Yasuhide Baba.
Remarque : à l'occasion du ré-équipement du Groupe en mai 1945 avec le Ki-100-I (en remplacement du bimoteur de chasse  Ki-45 Toryu),  un nouveau marquage d'identification est apparu. Ainsi, un numéro 5 blanc a été appliqué en caractère romain avec une barre horizontale de la même couleur sur la dérive et le gouvernail de direction des appareils. Au dessous de la barre horizontale, un numéro blanc à deux chiffres a été peint indiquant les deux derniers chiffres du numéro de série de l'appareil ! La distinction des Chutai (Escadrilles) se faisait au niveau de la casserole d'hélice avec une couleur distinctive différente pour chacune d'elles.
PHOTO 4 - Les décalcomanies du kit
© 2014 aek172
La notice d'instructions
Elle se situe dans la lignée de ce qui est proposé dans les boîtes des marques japonaises, avec des indications claires. Les références de peinture à utiliser sont celles de la marque japonaise GSI Creos (Gunze-Sangyo) avec les gammes AQUEOUS HOBBY COLOR (peinture à l'eau) et Mr. COLOR (peinture à l'huile). Comme un seul Groupe est concerné, les instructions de peinture pour le camouflage sont regroupées sur la page 2 (voir PHOTO 5). A cet égard, les recherches les plus récentes confirment que le Ki-100 était peint sur ses parties supérieures de couleur JAAF # 7 Ohryoku nana go shoku selon les directives de l'armée de l'air impériale japonaise datant de l'été 1944. Pour de plus amples informations sur cette couleur, voir un excellent article de Nicholas Millman ici).
Remarque : il est un peu regrettable qu'un seul type de décoration lié à un seul Groupe soit proposée, ce qui limite le choix pour le maquettiste. La concurrence fait mieux en la matière !
PHOTO 5 - Les instructions décoration/montage du kit (pages 2-3-4)
© 2014 aek172
Les formes et dimensions
En s'appuyant sur les dessins à l'échelle 1/72ème issus de trois sources différentes (*), on peut constater que les formes et dimensions sont bien reproduites (fuselage, ailes, hélice...) et les détails de surface bien respectés.
Remarque : la reproduction en relief des surfaces du gouvernail de direction, des gouvernes de profondeur et des ailerons méritera cependant un léger ponçage pour plus de réalisme à l'échelle.
(*) Model Art Profile n°733, Kawasaki Ki 61, Model Art Co.Ltd, 2007, pages 58 et 59 - Monografie Lotnicze n°5, Kawasaki Ki-61 Hien, de Tadeusz Januszewski et Adam Jarski, AJ.Press, 1992, pages 18 et 19 - Modelpres 4, Kawasaki Ki-61 Ki-100, Miroslav Bily, 1992,  page 20.
------------
LA CONCURRENCE
Deux autres kits de Ki-100-I Otsu à l'échelle 1/72ème (voir PHOTO 6) sont disponibles sur le marché et sont sortis antérieurement au kit AOSHIMA. Le plus ancien datant de 2001 est proposé par la marque japonaise FINE MOLDS. Il se caractérise par une gravure fine et propose trois décorations différentes (5ème Sentai, 59ème Sentai et 111ème Sentai) . Le prix catalogue au Japon est de 1800 JPY (soit environ 12.50 EUR). Il devient difficile à trouver à un prix raisonnable. Il faut donc faire preuve de patience dans sa recherche pour saisir une bonne opportunité.
Le second datant de 2012 est l'œuvre de la marque tchèque RS MODELS. Il se caractérise par deux pièces en résine pour le moteur et propose 4 décorations (5ème Sentai, 59ème Sentai, 111ème Sentai et 244ème Sentai). Le niveau de détails est un peu en dessous de celui de ces deux concurrents japonais. Le prix catalogue est de 15.00 EUR. Le kit est disponible directement sur le site du fabricant.
PHOTO 6 - Les deux kits concurrents
© 2001 Fine Molds / © 2012 RS Models
------------
LE BILAN
  Les plus
- Un très bon rapport qualité/prix
- Des formes bien appréhendées et des dimensions conformes
- Des détails d'ensemble bien restitués
- Des pièces transparentes fines et limpides
- La possibilité de représenter la verrière ouverte
- Un kit bien conçu dans son ensemble
  Les moins
- Une planche de décalcomanies limitée à un seul Groupe (Sentai) et au film support transparent un peu épais
  (pas gênant cependant si on utilise une planche de décalcomanies extérieure de qualité)
- L'absence de masques pour les parties transparentes très utiles à cette échelle
- Une disponibilité en France pour l'instant très réduite
Au final, une belle restitution du Ki-100-1 Otsu qui mérite toute l'attention d'un maquettiste souhaitant construire cet appareil à partir d'une base bien conçue et de bonne facture. Je me mets à rêver de la sortie par AOSHIMA d'un Ki-61 Hien et surtout d'un Ki-84 Hayate qui seraient aussi réussis que ce kit!
------
Kit fortement recommandé par aek172
A suivre en Pt. III l'analyse d’une planche de décalcomanies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

****** ATTENTION ******

* TOUS LES COMMENTAIRES ETANT MODERES PAR L'AUTEUR DU BLOG, ILS N'APPARAISSENT PAS IMMEDIATEMENT.

* TOUS LES COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS, MAIS LES COMMENTAIRES ANONYMES NE SERONT PAS PUBLIES.